DUNGEONS & DRAGONS vous emporte dans un monde d’aventure où vous explorerez des ruines antiques et de périlleux donjons.

Affrontez des monstres alors que vous cherchez des trésors légendaires et gagnez en expérience et en puissance lors de vos pérégrinations dans les étendues sauvages en compagnie de vos amis.

Donjons et Dragons (en anglais Dungeons and Dragons), souvent abrégé en D&D, DnD ou AD&D, est l'un des tout premiers jeux de rôle sur table de genre médiéval-fantastique.

Le jeu a été créé dans les années 1970 par les Américains Gary Gygax et Dave Arneson.

Gygax a aussi fondé la première société d'édition de jeux de rôles, Tactical Studies Rules (plus connue sous le sigle TSR), pour diffuser ce jeu.

Donjons et Dragons est directement issu du monde du wargame : Gary Gygax et Dave Arneson veulent faire évoluer un wargame nommé Chainmail (créé en 1971 par Gygax et Jeff Perren), mais ils suivent un cheminement qui les amène à imaginer un jeu où les héros de wargames vivraient des aventures personnelles entre leurs grandes campagnes militaires.

Bien que le jeu de rôle ait existé bien avant, sous d'autres formes et d'autres noms, Gygax et Arneson sont les premiers à le formaliser et à lui donner des règles précises et détaillées.

Donjons et Dragons a connu de nombreuses éditions : la première en 74, puis AD&D2 en 88, la 3ième en 95, etc...

                                           

Donjons et Dragons est le premier jeu de rôle sur table : il joue donc un rôle décisif dans l'apparition de ce type de jeu et est mentionné à ce titre dans les études retraçant l'histoire de ce loisir.

La première édition du jeu connaît un succès fulgurant qui amène rapidement d'autres éditeurs à lancer leur propre jeu sur le même principe.

La structure habituelle des premiers scénarios proposés par le jeu consiste à explorer un « dungeon », c'est-à-dire un réseau de salles souterraines, pour y affronter des monstres afin d'y découvrir des trésors.

Ce type d'aventure connaît d'abord beaucoup de succès, mais s'attire de plus en plus de critiques à mesure que les joueurs et les créateurs recherchent des univers plus fouillés et des aventures plus variées : elle devient le stéréotype du "porte-monstre-trésor", dont le sociologue Olivier Caïra remarque en 2007 qu'il est devenu « honni de la plupart des critiques de jeu de rôle français ».

En 2016, Donjons et Dragons rejoint le National Toy Hall of Fame du Strong National Museum of Play avec d'autres jeux populaires sélectionnés pour leur caractère iconique, leur longévité, innovants et favorisant la découverte, la créativité et l'apprentissage.

Dungeons & Dragons vous invite à jouer des personnages issus de la culture médiévale-fantastique (du guerrier nain en passant par la barbare demi-orque ou le rôdeur elfe) et de votre imagination (un magicien tieffelin, un paladin humain ou pourquoi pas un sorcier elfe noir).

L'univers de Dungeons & Dragons par défaut est celui des Royaumes Oubliées, un univers vaste où tous les styles de jeu sont possibles.

Mais les grands univers qui ont marqué l'histoire du jeu sont présents, Greyhawk, Ravenloft, Planescape, Dragonlance...

Les héros seront amenés à sauver des communautés de terribles dangers, à explorer de mystérieux lieux abandonnés de tous et à déjouer les complots des races perfides du multivers.

Aujourd'hui, Dungeons & Dragons 5ième édition poursuit la longue histoire écrite pour le premier système de jeu de rôle jamais inventé.

Cette édition retourne aux sources du jeu et favorise la prise en main rapide et simple de mécaniques bien huilées basées sur le jet d'un d20 (pour les tests de caractéristiques, compétences et jets de sauvegarde) et des autres dés classiques (pour les dommages).

Rarement une édition de D&D a autant fait l'unanimité au sein de la communauté des joueurs !

 

 

Mon frère est mon principal Maître du Donjon, mais d'autres potes m'ont aussi maîtrisé des parties de Donjon.

Du coup, je possède énormément de PJ en Donjons et Dragons, vivant pour la plupart dans le "Grand Monde" de mon Frangin-MD.

J'ai joué entre amis, j'ai joué dans des clubs, dans des conventions, et j'ai pratiqué ainsi toutes les versions de Donjons et Dragons, de la première à la dernière (avec une prédominance d'AD&D2) !...

 

Mon premier PJ de Donjons et Dragons, et toujours mon PJ principal, se nomme Stratiotes.

Stratiotes est un guerrier qui au niveau 7 a décidé d'abandonner la voie des armes pour devenir pacifiste.

Il a alors commencé une carrière de magicien, dans laquelle il excelle (actuellement niveau 12).

Au cours de sa première aventure, son meilleur ami, le nain Igolbor, est mort dans les arènes du château de la "Bête aux Vents".

Jurant de trouver un moyen de le ressusciter, Stratiotes a alors découvert l'existence des "Immortels", tous descendants d'un certain Atan Nadar, un humain multiclassé devenu l'égal d'un dieu, et ayant même usurpé une place au ciel au sein du panthéon divin.

Atan Nadar avait caché une partie de son âme dans une relique, l'Aed, constitué de deux moitié de pierres originelles ayant servi aux dieux à créer le monde (la pierre de lune et la pierre de sang).

Stratiotes a trouvé une épée magique, Icestorm, contenant cet Aed, et causant des dégâts incroyables (1D20).

Pour en savoir plus sur la façon dont les immortels ont triché avec la mort, et sur leurs origines, Stratiotes a offert ses yeux à l'Arbre de Sagesse (un témoin universel ayant réponse à tout), devenant d'abord borgne un moment, puis carrément aveugle.

Retrouvant la vue grâce à son familier crapaud (il voit par ses yeux à 360°), perdant Icestorm face à des anti-paladins, devenant pacifique puis magicien, Stratiotes a fini par être nommé Champion de l'évolution par l'Onde de la Félicité (une autre forme de l'Arbre de Sagesse cachée dans le lac d'Oort).

De retour à son pays d'origine, le Mulhenberg, terre de vikings tatoués, il défait la prise de pouvoir par des elfes noirs, et reprend sa place de roitelet, et de mage principal du royaume.

Il s'avère que dans ses vies antérieures, il fut déjà le champion de l'Arbre de Sagesse à chaque réincarnation (CF mon PJ de Würm) !

Ce PJ a été dessiné bien sûr par moi, mais aussi par l'artiste peintre Jean Linnhoff, par le dessinateur de bandes dessinées Christophe Carmona, par l'animateur de dessins animés Marc Crévisy, et par mon pote d'enfance Don N'Guyen, il a même été héros d'une BD !!!

 


Ce PJ de Donjons et Dragons se nomme Nervure d'Automne.

Nervure est un "petite gens", on dit aussi halfeling, ou hobbit, selon les univers.

Il mesure 1m13 pour 51 kg, il est assez costaud, il a un gros nez, des yeux turquoise, des cheveux bruns, la peau bronzée, et un air niais.

C'est un voleur, que j'ai monté au niveau 11, on le surnomme "le prudent".Son village d'origine est "Nid secret",un havre de paix forestier, où il faisait autrefois bon vivre.

Il y a exercé les métiers de fermier et de jardinier, avant que la guerre n'éclate et que les orques ravagent Nid secret, obligeant les petites gens à fuir sur les routes du bas Weykamir, sans domicile...

Rejoignant la résistance contre l'envahisseur par la force des choses, il cherche surtout à s'enrichir en pillant tout ce qu'il peut, dans le but altruiste de reconstruire un jour le village des siens.

Sa spécialité est d'utiliser les arquebuses expérimentales, au risque qu'elles lui pètent souvent au visage !

Il est aujourd'hui le chef de la "Compagnie des Blaireaux", une bande de brigands-résistants du maquis, composée d'halfelings et de demi-elfes, et aide les alliés du Waldar à libérer la ville de Vénacqua.

Ses meilleurs amis Zafirax et Ophilian sont toujours à ses côtés dans les coups durs, mais d'autres alliés ont combattu à ses côtés au fil des aventures...

 

Ce PJ de Donjons et Dragons se nomme Tharn.

Tharn est noble du royaume du Waldar, une terre de paladins aux règles strictes.

Malheureusement, il est né nain et difforme, et a été rejeté par la famille Harn, son père le jugeant indigne de reprendre son noble blason.

Devenu acrobate de cirque, sous le faux nom de Sunim Sagem, il développe une certaine force et agilité, malgré son handicap physique initial (il devient célèbre par son interprétation de la farce "Le Verrat Scatophile").

Ses voyages lui font rencontrer la route d'un sorcier maléfique qui créait une armure ensorcelée, censée démultiplier la taille d'un gnome (elle se pilote comme un mécha d'animé manga, mais magiquement).

Sunim vainc le sorcier, et s'approprie l'armure, avec elle, il revient en Waldar, sous la forme d'un mystérieux chevalier qui ne montre jamais son visage, et récupère le titre et les propriétés dues à son rang.

Mais le roi du Waldar est séduit par une succube à la mort de sa femme, et se laisse corrompre par le démon joueur.

Tous ses chevaliers ont le choix entre mourir et lui jurer fidélité en devenant des "anti-paladins"... mais Tharn refuse, devenant ainsi un simple guerrier, et prenant le maquis avec la résistance au despote faisant sombrer le pays dans le mal absolu...

 


La Farce du Verrat Scatophile
Téléchargez un extrait de la farce ayant rendu célèbre Sunim Sagem
LA FARCE DU VERRAT SCATOPHILE.doc
Document Microsoft Word 78.5 KB
Le Projet Gargante
Téléchargez le grand plan de Tharn pour démultiplier les méchas en AD&D !
Projet GARGANTE.doc
Document Microsoft Word 27.0 KB

Ce PJ de Donjons et Dragons se nomme Scorbuld.

Scorbuld est un gnome vicelard et très ambitieux.

Son rêve est carrément de devenir le maître du monde... ou tout du moins l'âme damnée du maître du monde !

Il est affreux, sa peau pleine de boutons est irritée, sa barbe est épilée, ses dents sont pointues, ses sourcils sont épais, et il se farde avec un maquillage verdâtre qui tranche vraiment avec sa chevelure rouge.

Il porte une armure de cuir cloutée, une cape en fourrure, et un bonnet phrygien bleu.

Il est bossu, mais baraqué en même temps, il se débrouille pas mal en tant que voleur, mais c'est surtout psychologiquement qu'il est barré.

Envieux, égoïste, colérique, psychopathe, instable, lâche, il a tous les pire défauts !

Il fait partie d'un groupe de fossoyeurs d'un cimetière, qui ont tous en réalité une double identité de maniaques (nécromancien, monstre de Frankenstein, barbare cannibale, curé satanique fanatique, etc...), et ils ont évidemment de "sacré" soucis avec les paladins locaux !!!