Sun Tao Qi, "Calligraphe Téméraire"
Le perso de Lolotte, une épéiste chevalier & noble, maniant deux épées à la fois, ancienne lettrée.
Sun Tao Qi.pdf
Document Adobe Acrobat 5.5 MB
Jing Hao Xiong, "L'Anguille"
Le PJ de Nicholas Kempf, une sorcière invoquant les esprits dans la fumée du thé, aubergiste mystique.
Jing Hao Xiong.pdf
Document Adobe Acrobat 5.6 MB
Yeng Wang Yeh, "Moustache Redoutable"
Le PJ de Vincent, un assassin de la secte du Bambou Venimeux, ancien artiste de cirque.
Yeng Wang Yeh.pdf
Document Adobe Acrobat 5.5 MB
Leï Deng Zhu, "Barbe Maudite"
Mon propre PJ, un bandit combattant, ancien mendiant, adepte de la boxe l'homme ivre.
Lei Deng Zhu.pdf
Document Adobe Acrobat 5.7 MB
Dai Xiao Long, "Guérisseur Miraculeux"
Le PJ de JP, un moine itinérant, ancien médecin, joueur invétéré, et poète à ses heures.
Dai Xiao Ling.pdf
Document Adobe Acrobat 5.5 MB
Wu Shengai, "L'Ogresse Passionnée"
Le PJ de Matthieu, une jeune espionne rondelette et puissante, mais romantique, gosse des rues à la recherche du bandit qui l'a sauvée.
Wu Shengai.pdf
Document Adobe Acrobat 4.4 MB

Background collectif

 

Xiang Tao-Qi était le père de Sun, le patron de Dai (alors précepteur de Sun), et le bienfaiteur de Lei (qui lui servait d'écuyer).

Sa femme, Li Mei (« Belle fleur de prune ») mourut en accouchant de Sun, ce qui explique l'éducation très masculine qu'elle reçut.

Sun fut en effet élevée comme un garçon, et destinée à reprendre les rennes du domaines.

Xiang Tao-Qi était un chevalier épéiste, loyal à l'empereur Tang, car issu d'une famille de noble lignage.

Il jouissait d'une petite fortune due à ses nombreux mérites militaires, et menait une retraite aisée dans son manoir à Chengcun.

Après la chute de la dynastie Tang, certaines branches cadettes du clan impérial se sont effectivement réfugiées dans le village de Chengcun, près des monts Wuyi, dans le Fujian.

Sous la dynastie Song (durant laquelle ont lieu nos aventures), ces nobles étaient souvent discrédités injustement par les nouveaux dirigeants.

C'est ce qui est arrivé au père de Sun.

Il fut donc accusé à tort d'avoir abusé de ses privilèges, et d'avoir escroqué une partie des impôts de la région.

Puis, les mandarins locaux (des fonctionnaires corrompus) l'ont dépossédé de ses biens, et l'ont finalement exécuté !

Sa fille Sun Tao-Qi s'est échappé de justesse lors de l'arrestation, grâce à l'aide de Dai et de Lei, qui se sont évadés aussi, chacun de leur côté.

Tous les autres serviteurs de maître Xiang ont été mis à mort en même temps que lui...

Sun Tao-Qi est partie sur les routes, à l'aventure, pour affiner son art de l'épée, et se faire oublier des autorités, avant de revenir se venger...

Dai Xiao Long est lui aussi parti un temps loin de la région, pour méditer sur son destin, se rapprocher des philosophies taoïstes et bouddhistes, avant de revenir pour tirer au clair toute cette affaire louche.

Lei Deng Zhu par contre est resté sur place, devenu un simple mendiant auquel nul ne prête attention, il a attendu patiemment le retour de ses amis, espérant joindre ses forces aux leurs.

Quelques mois plus tard, le trio se retrouve par hasard, et décide d'aller boire un verre ensemble à la célèbre maison de thé « la Pagode Pourpre » à Chengcun.

Sur le chemin, ils rencontrent Wu Shen Gai, une jeune fille des rues, à la recherche d'un bandit nommé « Lance noire », qui lui a autrefois sauvé la vie, et qu'elle souhaite épouser en retour !

Ils sympathisent, et l'emmène pour boire un verre avec eux. La tenancière de la « Pagode Pourpre », la magicienne Jing Hao Xiong, leur confie la mission d'escorter un paysan jusqu'à un lointain monastère dans les montagnes.

En effet, ce type est régulièrement possédé par l'esprit d'un dieu singe, et il terrorise le coin en saccageant tout sur son passage durant la nuit.
Seuls les moines pourront l’exorciser.

Après maintes aventures sur la route, consistant surtout à éviter les dégâts du singe monstrueux durant la nuit, et à supporter les bavardages insipides du paysan le jour, ils remplissent leur mission, et peuvent rentrer à Chengcun...

Du coup, les villageois leur sont redevables, et surtout l'aubergiste Jing Hao Xiong.

Comme ils sont recherchés, le trio accusé de complicité avec Xiang, et la jeune Wu Shen Gai accusée de brigandage et de braconnage, la Pagode Pourpre devient leur planque attitrée, et les villageois les couvrent auprès des autorités locales.

On n'utilisent que leurs surnoms à Chengcun, et aucun lien n'est fait jusqu'à présent avec l'expropriation de maître Xiang.

Comme ils ne peuvent pas enquêter eux-mêmes sur les responsables de son exécution, Sun Tao-Qi engage une sorte d'espion, pour s'infiltrer parmi les domestiques de l'ancienne demeure de son père, avec les richesses qui lui restent.

Cet équivalent chinois d'un ninja se nomme Yeng-Wang-Yeh (« Premier des dix rois Yama des seigneurs de la mort »), il a été formé par la secte du bambou venimeux, déclarée illégale par les mandarins Song.

Il vend ses services comme mercenaire depuis la dispersion forcée de sa secte, il hait les Song, et est ravi de servir les intérêts de personnes de valeur qui sont aussi leurs ennemis.

Yeng-Wang-Yeh se fait passer pour un maçon au manoir du regretté Xiang, où le nouvel occupant fait des travaux de réaménagements.

Deux mois plus tard, lorsque les travaux sont achevés, il a rendez-vous avec les autres à la Pagode Pourpre pour leur faire le bilan de ce qu'il a découvert en fouinant...