Interview de Madgad pour la GONEL ZONE RELOADED 

Laurent Gonel: Présentes toi pour les lecteurs de la GZ (lâche toi !)
Madgad: Bon ben moi c’est Madgad, voilà, un poil touche à tout et infographiste PAO et WEB de métier.

Laurent Gonel: Présentes le film pour les lecteurs de la GZ (fais toi plaisir !)
Madgad: Alors, ce film s’inspire d’une BD que j’avais lu plus jeune et qu’on a mis à notre sauce, un truc genre CREEPSHOW, où trois potes et leur souffre douleur tentent de réaliser un court d’horreur pour un concours.

Laurent Gonel: Quels sont, en toute honnêteté, les points forts et les points faible de ton film ?
Madgad: Pffff, c’est à ceux qui l’on vue qu’il faut demander ça… mais pour moi, ce qui pêche le plus, c’est le doublage voix, n’étant pas fait part des acteurs, c’est vrai que c’est un « peu » plat… Par contre ce qui me plait le plus c'est le coté un peu clip, avec sur la BO les compos de groupe de pôtes de la région... J’espère que la zik et l'image arrivent à ne faire qu'un.

Laurent Gonel: A qui est destiné ton film ?
Madgad: A nous faire plaisir dans un premier tant, et à tout ceux qui prennent du plaisir à sa vision.

Laurent Gonel: En tant que réalisateur, estimes-tu avoir ton propre style ?
Madgad: Loin de moi cette prétention, j’adore ces films où la musique nous emmène avec l’image (The crow, The wall, Phantom of the paradise, Apocalypse now, Requiem for a dream… pour ne citer qu’eux) et j’aime aussi les films trashy qui se prennent pas au sérieux (TROMA venant loin devant dans cette catégorie, mais aussi les premiers Peter Jackson ou autre EVIL DEAD. Voilà où se trouve mes influences, quand à mon style….. je dirait DO IT YOURSELF et Feeling.

Laurent Gonel: Pourquoi avoir choisi de faire participer au film l’immense, le génialissime LoloGogo ?
Madgad: Ben un petit clin d’œil à un amateur, qui nous à séduit par son état d’esprit. On trouvé plus sympa de faire un clin d’œil à d’autres amateurs plutôt qu’à de grosse prod… même s’il est vrai que Mad Movies et TROMA, entre autre, ont également droit au leur. Et pis, c’était aussi un juste retour des choses, puisque Laurent avait déjà fait appel à moi pour collaborer à ses films (sur des animations pour ses génériques).

Laurent Gonel: Envisages tu une autre collaboration avec LoloGogo (et pourquoi) ?
Madgad: Je pense qu'une collaboration c'est un peu comme un cadeau dans les deux sens. Pour celui qui invite à la collaboration mais aussi de la part de celui qui offre son travail. Et puis pour les deux parties, c'est une reconnaissance du travail de l'autre. Donc voilà, oui j'aime beaucoup l'idée de collaboration. Pour ma part, j'ai déjà demandé à Monsieur LoloGogo de collaborer à l'un de nos prochains projets : en réalisant les images pour une séance de zapping de l'une des actrices. Proposition indécente qu'il s'est empressé d'accepter au point que les premières images de ce projet sont de Laurent... à suivre

Laurent Gonel: Parles nous de ton film culte (mais si, choisis en un seul !)
Madgad: Un seul….. y’a pas moyen…y’a trop de chef d’œuvre… mais bon en me forçant vraiment, je dirait soit FIGHT CLUB, soit THE WALL, les deux pour les même raisons (les 2 étant pour moi sensiblement la même histoire, mais à une époque différente, raconté par un individu différent…) J’aime la réflexion qu’ils font naître en moi ainsi qu'une certaine résonance d’un mal être,... Là c'est la partie plus intime qui lie à l’œuvre... Et plus que tout, l’image qui colle à la zik (ou vise versa)…. Un véritable trip légal.

Laurent Gonel: Parles nous du dernier film qui t’a plu
Madgad: Aïe... (timidement) les ? ... Ben la claque de Rob Zombie, il était déjà excellent musicalement... et il exprimait déjà son amour du genre en réalisant la plupart de ses clip... Mais alors là !!! La claque, La Maison au 1000 morts, un fanboy à l’œuvre... Il se permet tout du sérieux au surréaliste, truffe son montage d'effets clipesques... et j'adore... et pour la suite : Devil's Reject, ben il laisse tout tomber pour nous sortir un survival à l'envers, travaille ses personnages merveilleusement, au point que l'ont s'attache aux tueurs... encore une réussite... Et pis rapido, un mot du réjouissant Horribilis, parce qu'il est quand même franchement fun.

Laurent Gonel: Parles nous du dernier film qui t’a déplu
Madgad: Ben à force de série B, voire carrément Z, j'devient indulgent avec les petites prod. Mais très exigeant avec les blockbusters pré formatés et marketés qui se donnent de grands airs... Mais ma grosse déception, y'en as deux en fait... c'est dans la série MASTER OF HORROR (avec les fabuleux épisodes de Monsieur CARPENTER et de Mac NAUGHTON...). Cette déception donc, vient des trop prévisibles et sans surprise épisodes de Tobe HOOPER et de John LANDIS.

Laurent Gonel: Qu’aimes-tu dans le fantastique et dans le cinoche de genre en général ?
Madgad: Que l’on me fasse voyager, rêver… J'aime aussi le fantastique (et sous toutes ses formes : de Harry Potter à Brain dead) aussi parce qu'il permet toute les extravagances, c'est un véritable terreau pour l'imagination et l'expérimentation... donc un véritable vivier de découverte, de surprise, et de nouveauté.

Laurent Gonel: Quelle est ta position vis à vis du gore (limites, aspect, techniques, etc…) ?
Madgad: Vaste question qui mériterai un bon débat… J’aime le gore, mais pas tout le gore… Premièrement, nous parlons bien d’œuvre de fiction, et en aucun cas de snuff, ou d’image réelle volée (je suis incapable de regarder ce genre de séquence…), il faut aussi savoir que je ne peut pas vider un poulet, alors parler de le tuer…… J’aime pas trop le gore allemand à la NECROPHILE, à l’italienne comme les CANNIBAL FEROX ou RONDO VENEZIA… par contre j’adore les débordements de BAD TASTE, de KILL BILL, BRAIN DEAD, TOXIC AVENGER, ou dans un autre genre ceux d’un ROMERO ou d’un HOSTEL. J'aime le côté flashy et trashy de ce genre de réalisation ainsi souvent qu'un certain jusqu’au-boutisme.

Laurent Gonel: Quelle est , actuellement, ton œuvre de LoloGogo préférée (et pourquoi) ?
Madgad: J’aime bien l’idée et la façon de faire avec les « moyens dispos » de L’ALIMENTOIDE, et j’aime beaucoup l’état d’esprit de Zofirax et la compagnie de la gnole. Mais j’aime aussi l’idée et l'ambition du POUBELLOÏDE… et pis j’attends avec impatience LE LENDEMAIN DU JOUR D’APRES… mais bon puisqu’il ne faut en choisir qu’un… ben disons quand même ZORIFAX.

NanaZprod.c.la