Interview de Maxence Rapp

pour la GONEL ZONE

 

Laurent Gonel : Présentes toi pour les lecteurs de la GZ

(lâche toi !)
Maxence Rapp : Maxence, 23 ans. Apprenti réalisateur, directeur artistique dans une société de production de films publicitaires. Fait également un peu de peinture, un peu de musique… Plus sur www.myspace.com/soldier_art ;)

Laurent Gonel : Présentes le film pour les lecteurs de la GZ (fais toi plaisir !)
Maxence Rapp : Quatre personnes qui ne se connaissent pas se réveillent la nuit, dans des endroits qu’ils ne connaissent pas. Errants dans un monde pétrifié ils se rendront bientôt compte que leur rencontre n’est pas un hasard !

Laurent Gonel : Quels sont, en toute honnêteté, les points forts et les points faibles de ton film ?
Maxence Rapp : Hum les points forts, s’il y en a, je dirais la lumière, bien qu’un peu sombre, naturelle et sans chef op je la trouve vraiment sympa ! Les acteurs sont pas mal, même si certaines répliques ne sont pas toujours formidables, mais ça, ça vient des réalisateurs ! Après, les points faibles il y en a pas mal ! Les mouvements de caméra, sans moyen il faut s’adapter, la narration aussi n’est pas évidente à appréhender je pense… Ceci dit quand je vois le résultat je suis plutôt satisfait !

Laurent Gonel : A qui est destiné ton film ?
Maxence Rapp : A mon prof de vidéo de licence… à la base ! Sinon aux gens qui aiment les films à ambiance je dirais.

Laurent Gonel : En tant que réalisateur, estimes-tu avoir ton propre style ?
Maxence Rapp : Pas en tant que réalisateur, mais dans ce que je fais à coté (musique, peinture, un peu de photo) je pense que le tout forme un tout cohérent, et le film s’inscrit d’ailleurs plutôt dans cette lignée. Mais il est trop tôt pour parler de style propre je pense.

Laurent Gonel : Pourquoi avoir choisi de faire participer au film l’immense, le génialissime LoloGogo ?
Maxence Rapp : Parce qu’on était à court d’acteur et que Souresh le co-réalisateur à une cette bonne idée ! Je ne regrette pas, au contraire.

Laurent Gonel : Envisages tu une autre collaboration avec LoloGogo (et pourquoi) ?
Maxence Rapp : Pourquoi pas ! Dans un de mes films, il n’y en a pas en cours, ou dans un des siens ! Je suis toujours prêt a endosser des rôles « différents ». Dernièrement je jouait un exhibitionniste alors je suis ouvert à toute proposition !

Laurent Gonel : Parles nous de ton film culte (mais si, choisis en un seul !)
Maxence Rapp : S’il ne devait en rester qu’un : SCREAM. Tout simplement car c’est grâce à ce film que j’en suis venu à faire du ciné et tout ce qui s’en suit. Je me rappelle la découverte d’un article dans un magazine de ma cousine, ça m’a marqué. D’où mon amour du cinéma d’horreur, fantastique etc…

Laurent Gonel : Parles nous du dernier film qui t’a plu

Maxence Rapp : BOULEVARD DE LA MORT de Tarantino. J’ai eu la chance de le voir à Cannes en présence de l’équipe, et, des 4 films que j’ai pu voir à Cannes c’est le seul qui m’a marqué. Plus que par le style et le fait que ce soit très fun, c’est le fait que le film soit bon dans son genre, ce qui je pense n’est pas le cas pour les autres films que j’ai vu…

Laurent Gonel : Parles nous du dernier film qui t’a déplu
Maxence Rapp : Il doit y en avoir beaucoup mais le premier qui me vient à l’esprit c’est Le labyrinthe de Pan, et pourtant ça date. J’ai été tellement déçu. J’ai retrouvé le même problème qu’avec l’Echine du diable. Au lieu d’avoir un vrai film fantastique on a le droit à une parade sur la guerre… Ca ne m’intéresse pas et, pire, la violence du labyrinthe m’a déplu, je n’étais pas venu voir ça… Déception donc.

Laurent Gonel : Qu’aimes-tu dans le fantastique et dans le cinoche de genre en général ?
Maxence Rapp : Avoir peur… C’est ma motivation principale et presque unique. Mais c’est rare.

Laurent Gonel : Quelle est ta position vis à vis du gore (limites, aspect, techniques, etc…) ?
Maxence Rapp : Quand c’est drôle ça ne me dérange pas, après quand c’est fait au sérieux, voire comme un snuff movie là ça me met plus mal à l’aise… Mais si ça sert l’histoire et que le tout est prenant alors je prends… Mais quand on prend BRAINDEAD par exemple c’est ultra gore mais c’est juste formidable et hilarant !

Laurent Gonel : Quelle est, actuellement, ton œuvre de LoloGogo préférée (et pourquoi) ?
Maxence Rapp : Celle avec le trav qui se fait violer par une poubelle (Le Poubelloïde, sûrement), je sais pas pourquoi… En même temps je n’en ai pas vu beaucoup je crois ! J’ai du retard à rattraper partout mais peu de temps pour ça…

 

Note d'intention

Retour