Jean Claude Mézières 

 

 

 

Jean-Claude Mézières ou au début de sa carrière JC Mézi, est un dessinateur français de bande dessinée.

Il est le père de la série de science-fiction Valérian et Laureline, avec un ami d'enfance, Pierre Christin (scénariste), et sa sœur, Évelyne Tranlé (coloriste).

En créant la série Valérian et Laureline qui est « à la fois un classique du 9e art et un chef-d'œuvre de la science-fiction » vendue à plus de 2 500 000 exemplaires, Mézières a contribué à créer une des séries de bandes dessinées françaises qui font la renommée de celles-ci.

Il est un des auteurs incontournables du 9e art.

À la tradition de la science-fiction, il ajoute une dimension particulière au genre codifié du space opera ouvrant ainsi la porte à toutes les séries actuelles de science-fiction, d'anticipation et d’heroic fantasy, comme l'indique Stan Barets en introduction de l’Intégrale no 1, la série Valérian et Laureline « c'est l'archétype originel d'où tout procède ».

Jean-Claude Mézières est l'un des premiers auteurs à avoir sa dalle, un shingouz, sur le parvis hall of fame de la CNBDI - cité internationale de la bande dessinée et de l'image - d'Angoulême.

Parallèlement à son métier d'auteur de bande dessinée, il est aussi illustrateur et travaille pour la communication d'entreprise et la publicité.

Il a exercé les activités de photographe et a collaboré à la conception de plusieurs films pour la télévision et le cinéma, entre autres pour le film de Luc Besson, Le Cinquième Élément.

Il fut, pendant un temps, enseignant à l'université Paris-VIII.

C'est un grand maître de la bande dessinée qui a servi, et qui sert encore, de modèle à beaucoup de jeunes dessinateurs qui se lancent dans le métier et qui viennent régulièrement le consulter, quitte à se faire copieusement étriper.

C'est Guy Vidal, rédacteur en chef du journal Pilote, qui décrit Jean-Claude Mézières comme « un artisan passionné, qui pousse l'élégance jusqu'à être dénué du moindre sens de l'esbroufe […], c'est aussi un assez rare casse-pieds.

Le fait d'être exigeant vis-à-vis de soi, vous autorise naturellement à l'être vis-à-vis des autres ».

Malgré une solide formation à l'École des arts appliqués de Paris à la fin des années cinquante, ce n'est pas dans la création de dessins pour tissus et papiers peints que Jean-Claude Mézières fera sa réputation.

Sa passion de jeunesse pour le dessin de bande dessinée, après des débuts pour le moins hésitants, sera le fil conducteur de sa carrière.

En 1967, pour le journal Pilote, il crée avec son ami d'enfance Pierre Christin les personnages de Valérian et Laureline dans une histoire de science-fiction dont les auteurs n'avaient pas imaginé la longévité, puisque la collection comporte plus d’une vingtaine de titres.

Le Grand Prix du Festival d'Angoulême lui est décerné en 1984.

Si Valérian est son unique série dessinée, Mézières aime varier les expériences.

En 1987, en compagnie de Christin, ils réalisent Lady Polaris (réédité chez Casterman en 2008) un reportage en forme de documentaire/fiction sur les ports de l'Europe, puis en 1991 ils établissent une encyclopédie les Habitants du ciel qui étudie toutes les créatures fantastiques rencontrées par Valérian et Laureline dans leurs aventures cosmiques.

Sollicité en 1992 par Luc Besson pour créer les décors futuristes du Cinquième Élément, Mézières apportera sa touche personnelle au film, ainsi que... les taxis volants que Valérian utilisait auparavant dans les Cercles du pouvoir (1994) !

Les albums de Valerian et Laureline continuent…

En 2000 Mézières est sollicité par les Terres Australes et Antartiques Françaises pour réaliser une plaquette de 4 timbres sur le thème des TAAF.

Quatre autres plaquettes seront publiées les années suivantes et lui permettront d’embarquer pendant un mois sur le navire « Marion Dufresne » dans une rotation vers les îles australes de l’Océan Indien.

Pour Lille en 2004, son Chemin des Étoiles, un gigantesque décor d’astroport au cœur de la ville, n’est pas passé inaperçu et le début du cycle final des aventures de Valerian et Laureline débute avec Au Bord du Grand Rien la même année.

Le ComicCon 2006 de San Diego USA décerne un Inkpot Award à Mézières et en 2010 parait l’ultime album des aventures de Valérian et Laureline L’OuvreTemps où les héros retrouvent enfin Galaxity …et ce qui s’en suit.

Les deux auteurs sont invités au Japon pour une exposition au Manga Museum de Kyoto.

Maintenant que la boucle est bouclée, Christin et Mézières n’abandonnent pas leurs célèbres créatures de papier et se lancent dans un nouveau projet d’album…

Personnellement Mézières est l’un de mes auteurs favoris, c’est par la lecture de ses albums que je suis devenu passionné de BD, des albums que j’achetais avec mon argent de poche quand j’étais enfant.

J’ai eu la chance de le rencontrer au festival de Strasbourg en 2015, où je lui ai fait dédicacer les deux premiers Valérian, son artbook sur le Cinquième élément, et le livre de poche d’interview « A propos de Valérian ».

 


Sa Bibliographie

 

Valérian finie de 1970 à 2013

Valérian (16/22) finie de 1977 à 1984

Mézi avant Mézières One shot en 1981

Paris sera toujours Paris (?) One shot en 1981

Place aux Renards One shot en 1985

Lady Polaris One shot en 1987

Après le Mur... One shot en 1990

Canal Choc finie de 1990 à 1992

Celui-là finie en 1991

Correspondances de Pierre Christin (Les) en cours de 2002 à 2009

À Propos de... en cours en 2006

Valérian et Laureline (L'intégrale) finie de 2007 à 2012

Valerian und Veronique finie en 1979

Blueberry (Die Chroniken) en cours en 2010

Valerian and Laureline en cours