Messager Galactique Hallen Carter

 

Archétype Ethnoranger

Sphère psy de l'Invisible

Pouvoir de Médium

Espèce : Terrien

Époque d'origine : 21ième siècle (survivaliste africain)

Langues parlées : Bétasorvant, anglais et botwsana.

 

Assise à son bureau de la Mégacadémie, le Major Linsay Mc Lambert était pensive, contemplant une photo holographique de son mari Nicolaï et de leur fille Ariane. Devant elle s’étalaient les dossiers des 6 membres de sa Section de messagers galactiques, et un sourire amusé flottait sur ses lèvres. Il ne fallait pas se fier aux apparences, car ces nouvelles recrues jugées hâtivement "impopulaires" par beaucoup de ses confrères se révélaient très prometteuses... « La Section des Parias », comme ils s’étaient baptisés d’eux-mêmes : Budi Ahmad, Valéria Edberg, Jolinar de Malkshur, Oskar Niemeyer, Miles Guttierez, Magnüs Atwood et Hallen Carter. C’est d’ailleurs sur le dossier de ce dernier qu’elle décida de s’attarder. Avec le Conceptech Magnüs venu du futur, il était l’un des membres les plus durs à cerner de sa section, tour à tour impulsif et prudent, à la fois solitaire et empathique.

Hallen Carter était un méga de type Ethnoranger, et de la Sphère de l’Invisible, des pouvoirs de Médium. Lorsque ses pouvoirs mégas latents et sa résonnance psionique avaient été repérés par le Méga Kaïno Fletcher (qui appartenait à la même section que Gontran Gloubisch) lors d’une mission d’enquête entre le Zimbabwe et le Botswana concernant la disparition inexpliquée d’animaux sauvages, Hallen était un pur survivaliste. Et les informations recueillies par Kaïno Fletcher à son sujet ou les renseignements que lui-même avait pu donner lors de son arrivée à la Mégacadémie étaient d’ailleurs succincts :

 

Origine: Terre, 21ème siècle

 

Description physique: - Cheveux bruns - Barbu - Air hipster - Yeux noirs - 31 ans - Légère claudication genou droit suite accident de moto - Blanc d’Afrique (Rodhésie / Zimbabwe), métis indien

 

Famille: Père rodhésien blanc, mère indienne (immigrée indienne d’Afrique du Sud) Note Quelques familles indiennes d'Afrique du Sud ont émigré au Botswana au début du XXème siècle. D'abord engagées dans le commerce général, elles ont progressivement créé de grandes entreprises en achetant des concessions pour des produits internationaux, et en investissant également avec succès dans l'immobilier. La plupart d'entre eux ont acquis la citoyenneté locale. Cela a été possible car le Botswana permet aux expatriés ayant plus de dix ans de résidence dans le pays de demander le statut de résident permanent et la citoyenneté. Un certain nombre d'Indiens qui se sont rendus dans le pays plus récemment sont également devenus citoyens du Botswana. Certains d'entre eux ont pris une part active dans la politique.

 

Relations familiales: Parents morts tués par braconniers. Élevé avec son frère par tribus africaines

 

Professions parentales: Soigneurs d’animaux dans parc animalier Père ancien militaire scout-motard durant la guerre de Rodhésie

 

Langues: Anglais / Tswana

 

Amis ou contacts notables: Brigade des rangers femmes des Akashingas

Note: Akashingas, les femmes rangers En quinze ans, plus de 8 000 éléphants ont été tués dans cette région du Zimbabwe. Les Akashingas sont préparées à défendre la faune restante contre tout type de menace. Ancien sniper des forces spéciales australiennes, Damien Mander est un vétéran de la guerre en Irak qui s’est reconverti dans la lutte contre le braconnage au service de laquelle il a mis en pratique son expertise militaire. Il a formé les Akashingas dans plusieurs domaines: Self-défense, déplacement tactique, maniement des armes à feu, communication, pistage, premiers soins,… S’il admet que ces compétences sont indispensables à ces femmes pour s’affirmer, se protéger en toute situation et opérer correctement, le fondateur de l’IAPF prône une démilitarisation des opérations de lutte anti-braconnage. Notamment pour trouver une alternative au modèle prédominant de fortress conservation (forteresse de conservation) qui consiste, en quelque sorte, à éloigner les humains de la nature afin de la préserver. «Il y a évidemment une nécessité d’avoir des armes, des véhicules et un savoir-faire militaire», admet Damien Mander. «Mais si l’on ne déploie que la force et l’intimidation sur le terrain, on ne fait qu’engendrer et propager des conflits. Et c’est là que la présence de femmes est utile. Quand avec la plupart des hommes vous allez créer du conflit, avec des femmes vous obtenez de la coopération et des renseignements». Particulièrement dans cette zone. A la différence du parc national ou des réserves privées qui, souvent, font passer la pratique du tourisme et de la chasse avant l’intérêt des communautés autochtones, Phundundu, qui relève du statut de réserve communale, possède ses propres terres gérées par un conseil local qui les loue à des organisations telles que l’IAPF. Les patrouilles des Akashinga peuvent durer jusqu’à cinq jours, en immersion dans la brousse, afin de surveiller la réserve communale de Phundundu.

 

Lieux fréquentés: Zimbabwe Botswana Delta de l’Okavango Réserve de Phundundu

Note: Le Zimbabwe Le Zimbabwe, en forme longue la République du Zimbabwe, est un pays situé en Afrique australe. Enclavé entre les fleuves Zambèze et Limpopo, le pays est entouré au sud par l'Afrique du Sud, le Botswana à l'ouest, le Mozambique à l'est et la Zambie au nord. La capitale, Harare, est située dans le nord-est et possède le statut de ville-province. Y résident 1,6 million d'habitants, 2,8 millions avec l'aire urbaine, sur les 14,2 millions que compte le pays, qui possède seize langues officielles dont l'anglais, le shona et le ndébélé comme langues principales. La monnaie était le dollar zimbabwéen jusqu'à son remplacement par le dollar américain et d'autres monnaies à la suite de la crise d'hyperinflation en 2009. Depuis le XIème siècle, le territoire zimbabwéen a été le site de plusieurs royaumes ainsi que de routes majeures pour le commerce et la migration. La British South Africa Company de Cecil Rhodes démarque l'actuel territoire dans les années 1890, qui devient la colonie britannique de Rhodésie du Sud en 1923. En 1965, la minorité blanche déclare unilatéralement l'indépendance de la Rhodésie. Le pays endure une situation d'isolement diplomatique et une guérilla de 15 ans contre des forces nationalistes et communistes noires (ZANLA et ZIPRA) qui se termine avec des accords de paix aboutissant au suffrage universel et à une indépendance internationalement reconnue le 17 avril 1980 sous le nom de Zimbabwe, d'après le nom de la cité médiévale du Grand Zimbabwe. Le pays rejoint le Commonwealth puis en est suspendu en 2002 pour violation du droit international par son gouvernement de l'époque, qui décide officiellement de s'en retirer en décembre 2003. Il est actuellement candidat à une réintégration. Le pays est également membre des Nations unies, de la Communauté de développement d'Afrique australe, de l'Union africaine et du Marché commun de l'Afrique orientale et australe. Il était autrefois connu comme le « Joyau de l'Afrique » pour sa prospérité.

 

Relations amoureuses: Aventures éphémères

 

Occupations avant d’être recruté comme Méga: Motard Chasseur de braconniers Protecteurs fauves, éléphants, rhinocéros, … Passage dans l’armée

 

Anecdotes importantes concernant son passé: Mort de ses parents Accident de moto pour éviter un lion Plutôt solitaire de nature

 

Le Major Linsay Mc Lambert referma le dossier. Elle était ravie que Budi Ahmad ait finalement choisi ce profil atypique pour rejoindre sa section. Depuis son arrivée sur Norjane, Hallen oubliait régulièrement de venir aux cours de la Mégacadémie, ou s’y pointait en retard en ayant oublié l’horaire, et elle espérait qu’au contact des autres membres de la section, et notamment en participant avec eux à des missions sur le terrain, il révèle tout son potentiel.

 

ILLUSTRATIONS DES LOOKS EN MISSION D'HALLEN
Téléchargez en pdf toutes les illus des looks d'Hallen pour ces différentes missions !
Hallen - images missions.pdf
Document Adobe Acrobat 393.8 KB
Background d'Hallen Carter
Téléchargez en pdf le passé d'Hallen
Background Hallen.pdf
Document Adobe Acrobat 802.3 KB